ACCUEILLIR LES MIGRANTS, SERVIR LA COHESION SOCIALE

ACCUEILLIR LES MIGRANTS, SERVIR LA COHESION SOCIALE


Eclairage biblique

par Soeur Geneviève Médevielle, S.A.

Professeur honoraire de Théologie morale au Theologicum de l’Institut Catholique de Paris
Vice-Recteur honoraire de l’Institut Catholique de Paris

EN EXCLUSIVITE SUR CE SITE

cliquer ici

Reproduction même partielle interdite sans autorisation écrite de Chrétiens en Forum

 

Elus, fonctionnaires territoriaux : associer les plus pauvres à la lutte contre la pauvreté, une chance pour votre commune

Le Secours catholique a récemment publié un fascicule pour les élus locaux et les fonctionnaires territoriaux,  afin de mettre en valeur la participation des plus démunis à la lutte contre la pauvreté.

 

Associer les plus pauvres, pour quoi faire ?

Le Secours catholique est convaincu que les personnes qui vivent en situation de précarité développent des savoir-faire et des stratégies pour assurer leur survie, préserver le devenir de leurs enfants, et garder des liens avec une société qui pourtant leur laisse peu de place.

Le long compagnonnage de l’association avec les personnes en difficulté l’a amené à les associer à la réflexion et aux actions de l’association : ainsi les personnes se sentent reconnues et apportent l’expertise de leur vécu à l’action du Secours catholique.

L’exercice de la citoyenneté est un sujet qui compte pour les plus exclus. Les équipes municipales, les CCAS, auraient beaucoup à gagner, et certains le font déjà, à reconnaitre et valoriser les contributions de ce es personnes. Elles sont à même de porter des propositions les concernant directement. Elles sont en capacité de contribuer dans leur quartier à un vivre ensemble de qualité et à l’élaboration de politiques locales.

Comment faire vivre la participation dans votre commune ?

  • En s’appuyant sur des associations locales de lutte contre la pauvreté qui savent déjà animer de telles démarches collectives.
  • En créant des occasions de rencontre avec des groupes de personnes en précarité : un rendez-vous régulier afin de faciliter l’écoute et la compréhension mutuelles ; une consultation lors de la mise en place d’un nouveau dispositif, l’évaluation de pratiques, la définition de nouvelles orientations…
  • En favorisant la présence des personnes en situation de pauvreté au sein des instances de consultation : création d’un conseil consultatif ou d’un comité d’usagers auprès du Conseil municipal ou du CCAS ; présence dans les Conseils de quartiers.
  • En ayant plus généralement le souci d’être compréhensible et accessible à travers les outils d’information, les documents municipaux, le site internet, et lors de l’accueil des personnes.

 

Lire la suite...

Elus, serviteurs de la Fraternité

Après les événements tragiques que la France vient de connaître un besoin d 'union nationale  a surgi face aux peurs et aux violences qui se multiplient. Certains craignent qu'à ce moment exceptionnel incarné par les manifestations du 11 janvier succède un retour rapide aux divisions partisanes, culturelles, sociales ou religieuses ; un retour d'autant plus brutal et périlleux que les aspirations auront été élevées.

 

Dans cette crainte il est en particulier redouté que le résultat en soit un nouvel élan donné a un parti qui s est tenu loin de cette communion éphémère;  si c est le cas il faudra en tirer la conclusion qu'au delà de la bataille électorale, le Front National a déjà gagné la bataille des idées ;  et que, comme le mal tapi au cœur de Caïn, les plus mauvais travers de l'âme humaine viennent miner la Fraternité, cette valeur si souvent oubliée de la devise française.

 

Lire la suite...